Tagué: Littérature Activer/désactiver les fils de commentaires | Raccourcis clavier

  • morningmeeting 22:52 le 19 October 2010 Permalien | Réponse
    Tags : Flammarion, La carte et le territoire, Littérature, , , Rentrée littéraire, roman   

    Le Houellebecq 2010 est-il un grand cru ? 


    Ma position est que Michel Houellebecq a souvent été « mal lu ». On a dénoncé un auteur uniquement porté sur le cul et le trash un peu racoleur, ce qui est quasiment un contresens de lecture.

    Je me souviens d’un critique qui dénonçait La possibilité d’une île (2005) comme un roman partouzard (le héros y « partouze à droite à gauche »), alors même qu’il est construit sur l’impossibilité du héros à nouer des relations sentimentales et sexuelles satisfaisantes, et que le roman dissèque explicitement, à plusieurs reprises, des périodes de famine sexuelle durant de quatre à sept ans. Tout le sel du récit tient justement à ces tensions entre vide, manque et trop plein… De même, Plateforme (2001) décrivait pour l’essentiel l’aspiration du héros à une vie sentimentale riche, poétique, presque cucul, en tout cas loin des stéréotypes généralement plaqués sur le bouquin (« glauque », « déprimant », « vulgaire »…). (Lire la suite…)

     
  • morningmeeting 09:30 le 12 February 2010 Permalien | Réponse
    Tags : , Éditions Hermann, , L'Argilète, Littérature, revue   

    A paraître le 17 février 2010 : L’Argilète n°2, aux Éditions Hermann 


    Parution, mercredi prochain, du second numéro de la revue annuelle L’Argilète, aux Éditions Hermann, dirigées par Arthur Cohen :

    L’Argilète est conçue pour offrir une tribune aux artistes, écrivains, poètes, philosophes et intellectuels de tous bords, mettant de la sorte en dialogue des pensées et des esthétiques diverses voire opposées.

    Ce numéro deux s’organise autour d’un dossier central sur la guerre, « Le Goût de la guerre », qui donne son titre au numéro. Vous y trouverez également, hors dossier, des nouvelles et des textes littéraires, quel qu’en soit le genre, et des textes critiques, comptes-rendus de lectures, etc.

    Enfin, chaque numéro propose un ou deux dossiers présentant des artistes contemporains. Le premier est consacré à Liliane Klapisch et comprend des contributions de Jacques Schlanger et d’Arthur Cohen. Le second, consacré à Jean Daviot, a été rédigé par mes soins d’après l’entretien vidéo réalisé en mai dernier à Paris, et publié sur ce blog dans la section Artmeeting.

    Pour plus d’informations sur l’actualité et les parutions de la maison d’édition, vous pouvez consulter le site web des Éditions Hermann, ainsi que le blog officiel, animé par Daphnée Gravelat, l’attachée de presse des Éditions Hermann.

     
  • morningmeeting 23:14 le 23 November 2009 Permalien | Réponse
    Tags : apocalypse, écologie, , cannibalisme, , Cormac McCarthy, , John Hillcoat, La route, Littérature, The Road, truites   

    Apocalypse, cannibalisme et truites : The Road, Cormac McCarthy 


    Nous changerons bientôt de décennie, l’an 2000 est clairement une chose du passé, on pourrait penser que les peurs et les phantasmes millénaristes sont derrière nous, et pourtant jamais l’Apocalypse ne s’est aussi bien portée. C’est particulièrement vrai à Hollywood. On pense à tous ces films sortis ces dernières années, parmi lesquels Le jour d’après, Prédictions, ou encore 2012

    Bientôt sur nos écrans, The Road (La route), adaptation du roman de Cormac McCarthy paru en 2006 dans sa version originale. Un roman qui a reçu de nombreux prix (dont le Pulitzer), une adaptation ciné qui ne peut qu’intriguer. Un acteur principal généralement convaincant (Viggo Mortensen, magistral chez Cronenberg : A History of Violence, Les promesses de l’ombre), une bande-son composée par les meilleurs musiciens australiens qui soient (Nick Cave et Warren Ellis, compagnon de route de Nick Cave au sein des Bad Seeds et violoniste du trio Dirty Three), un précédent ouvrage de Cormac McCarthy porté à l’écran par les frères Cohen avec brio (No Country for Old Men)… c’est presque trop d’ingrédients du succès réunis à l’avance.

    Pour me faire une idée, je suis donc allé lire The Road dans le texte, quelques jours avant la sortie du film en salles (le 2 décembre en France). (Lire la suite…)

     
    • Mestigot 18:19 le 27 novembre 2009 Permalien

      Un livre parait-il magnifique. Sur la Wish-list depuis quelques temps déjà. Mais il sera hors de question de voir le film avant le livre. ^_^

    • morningmeeting 18:32 le 27 novembre 2009 Permalien

      @Mestigot : Le livre est fortement recommandé, en effet ! Et mieux vaut lire avant de voir… Le ressort exercé par l’horreur sur l’imagination vierge est très puissant… J’ai peur que le film ne propose qu’une interprétation « littérale », voire déjà-vue, de l’horreur décrite dans le livre (quelque part entre Mad Max et toute la foule de films d’horreur ou post-apocalyptiques). D’un autre côté, la présence de Viggo Mortensen et la bande-son de Nick Cave et Warren Ellis sont de belles promesses… A suivre !

    • Manuchon 19:25 le 28 novembre 2009 Permalien

      A noter qu’un autre film du même réalisateur devrait sortir en même temps dans les salles françaises avec quelques années de retard (le film date de 2005) « the proposition », western australien sombre dont le scenario et la musique ont été écrit par Nick Cave. Sortie dans les salles le 16 décembre.

    • morningmeeting 19:39 le 28 novembre 2009 Permalien

      @Manuchon : exact, j’ai découvert à cette occasion que le duo Nick Cave/Warren Ellis n’en était pas à sa première fois ! Je ne savais pas que John Hillcoat était aussi le réalisateur de The Proposition. C’est la « Australian connection »…
      Cave et Ellis ont aussi fait la B.O. de L’assassinat de Jesse James. Les trois albums sont en écoute sur Deezer, mais curieusement il a un bug sur The Road, je n’ai pas réussi à l’écouter jusqu’à présent…

    • morningmeeting 18:36 le 30 novembre 2009 Permalien

      Ca y est, l’écoute sur Deezer semble enfin fonctionner. J’ai mis le lien dans le corps de l’article, et ici également.

  • morningmeeting 22:27 le 19 October 2009 Permalien | Réponse
    Tags : Georges Bataille, Le bleu du ciel, Littérature, surréalisme   

    La guerre du bleu : « Le bleu du ciel » de Georges Bataille vs. « Bleu Ciel » d’EDF 


    Georges Bataille, Le bleu du ciel - Collection L'Imaginaire/Gallimard

    Tapez « le bleu du ciel » dans Google, et voici ce que vous devriez obtenir :

    A ma gauche, un produit ou une marque d’EDF, Bleu Ciel, dont je n’ai toujours pas compris ce que c’était, malgré plusieurs années d’une campagne de pub d’ailleurs assez moche (ceci expliquant peut-être cela). Bleu ciel d’EDF : 0.

    A ma droite, un récit de Georges Bataille, Le bleu du ciel, écrit en 1934-35, et publié pour la première fois dans son intégralité en 1957. (Lire la suite…)

     
    • stetoscope 12:39 le 20 octobre 2009 Permalien

      Tu m’as donné envie de lire « le bleu du ciel ». Merci.

    • morningmeeting 13:23 le 20 octobre 2009 Permalien

      @stetoscope : c’est le plus beau des compliments. Merci à toi !

    • mi1492 08:25 le 5 juin 2012 Permalien

      Livre qui m’accompagne depuis quarante ans, relu régulièrement. L’objet livre tombe en lambeau, le texte m’a interdit de veillir.

    • morningmeeting 08:48 le 5 juin 2012 Permalien

      @mi1492 : très beau commentaire. Vous m’avez donné envie de relire Le bleu du ciel. Merci.

  • morningmeeting 21:18 le 7 June 2009 Permalien | Réponse
    Tags : Editions Seghers, Emmanuel Brouillard, Jan Baetens, Jean-Luc Caizergues, Jehan Van Langhenhoven, L'Année poétique 2009, Littérature, , Vincent Tholomé   

    L’Année poétique 2009 : beaucoup de « mots », peu d’émotions 


    L'année poétique 2009, anthologie, éd. Seghers

    L’Année poétique, cru 2009 : on y trouve un peu trop de poésie avec un grand P, avec son lot d’images classiques ou classiquement surréalistes. A vue de nez de lecteur, entre un quart et un tiers des textes comportent le mot « mots » dans le premier ou le second vers. Cette façon qu’ont les poètes de se regarder le nombril… (Lire la suite…)

     
    • Elrring Peace 14:29 le 25 juin 2009 Permalien

      Ca a l’air intéressant quand même. Ca se situe où?

    • morningmeeting 15:39 le 25 juin 2009 Permalien

      Tu trouveras le bouquin dans toutes les bonnes librairies (y compris les plus industrielles, je crois me rappeler avoir acheté le mien au Virgin Megastore des Champs !)

    • riveopposee 18:46 le 29 juin 2009 Permalien

      dur dur d’être critique surtout que l’Homme change à tout âge
      les goûts et les couleurs ne se discutent pas car ils sont universels.
      reste qu’une bonne publicité est rendue et comme je n’ai pas été retenu sur cette anthologie, je t’invite à lire quelques poèmes sur mon blog et autres sites;
      je viens de publier le second recueil et le marché de distribution est faible pour les petits éditeurs.
      cordialement
      Nicolas Chevalier

    • morningmeeting 22:37 le 29 juin 2009 Permalien

      Bonjour Nicolas, merci pour cette invitation – mais sans adresse, difficile de retrouver le blog ou l’éditeur…
      Je pense au contraire que goûts et couleurs se discutent, précisément car ils sont universels : s’ils ne l’étaient pas, on ne pourrait pas se mettre d’accord et ça ne servirait à rien d’essayer, tandis que là, ça vaut la peine d’argumenter. Mais ma critique va au-delà de la critique de goût : je trouve dommage d’enfermer la poésie dans des clichés alors qu’il est si difficile de la faire vivre. Ce qui n’empêche pas que l’initiative des éditions Seghers soit méritoire, et qu’on trouve chaque année un petit nombre de très bons auteurs dans leurs anthologies.

    • riveopposee 21:16 le 30 juin 2009 Permalien

      oui discuter est nécessaire et même des goûts et des couleurs mais se retrouver d’accord sur ces sujets s’est s’enfermer sur des modes et tendances similaires et j’aime trop l’indépendance de mouvement et d’esprit pour me laisser distraire apr des discussions stériles.
      j’aime cependant ton style sympathique de répondre doucement et j’espère ne pas être trop agressive.
      voici mes contacts littéraires
      http://WWW.riveopposee.wordpress.com, pour l’instant un seul poème car je débute mais avec mon nom Nicolas Chevalier Bahuaud tu peux tomber sur d’autres textes ailleurs. sinon en vente sur amazone mon premier recueil les mots basculés et bien sûr le portable 0616260999.
      j’aime beaucoup notre style de discussion qui va au-delà des goûts et des couleurs. je regrette toujours de ne pas avoir poussé plus loin les études de philosophie par exemple car notr propos tiendrait de cette pensée.
      c’est ma faute pour l’anthologie Séghers de ne pas être dedans car je n’ai rien publié en 2008 ce qui n’est plus le cas en 2009. alors patience.

    • nicolas chevalier bahuaud 23:52 le 24 avril 2010 Permalien

      trop de temps sans discuter et revenir au hasard sur ce site. que deviens tu dans la critique des goûts et des couleurs et peux tu me dire si finalement tu continues la discussion sur les goûts et les couleurs.
      je reste poète indépendant et j’ai fini par créer ma maison d’édition car exister c’est bouger et attendre c’est mourir de désespoir.
      j’espète t’avoir laissé quelque souvenir d’échanges et revenir alors à la discussion véritable avec toi . cordialement nicolas

    • morningmeeting 09:22 le 29 avril 2010 Permalien

      @nicolas chevalier bahuaud : bonjour et bienvenue à nouveau sur Morningmeeting ! Je poursuis mes investigations profanes dans ce monde fascinant et compliqué qu’est l’art contemporain, avec une définition toujours aussi élastique – pratiques, acteurs, périodes… Morningmeeting saute du coq à l’âne et ne suit que mon bon plaisir 🙂
      J’essaie de développer la série d’entretiens Artmeeting, accessible ici sur ce blog. J’envisage aussi de retravailler la maquette du blog pour plus de professionnalisme et de lisibilité.
      Merci pour la visite et bon courage pour l’édition en indépendant,
      Morningmeeting

c
créer un nouvel article
j
message/commentaire suivant
k
message/commentaire précédent
r
Réponse
e
Modifier
o
afficher/masquer les commentaires
t
remonter
l
connexion
h
afficher/masquer l'aide
shift + esc
Annuler