Tagué: post-industriel Activer/désactiver les fils de commentaires | Raccourcis clavier

  • morningmeeting 16:28 le 30 June 2010 Permalien | Réponse
    Tags : Daniel Miller, , , Fad Gadget, , Mute Records, Mute: Audio Documents, , , post-industriel, , , , The Normal, Yazoo   

    « Mute: Audio Documents », le meilleur de Mute Records de 1978 à 1984 


    Les petits bouquins de l’encyclopédie de poche Que-sais-je ? font le tour d’un sujet en 128 pages. Le label Mute Records, lui, fait le tour de tout ce que le rock et la pop ont produit de meilleur, hors des sentiers battus, de 1978 à 1984, en 128 morceaux.

    Mute Records est un label fondé en 1978 (excellente année au demeurant), par le non moins excellent Daniel Miller. En pleine période post-punk, Daniel Miller applique à la lettre le principe du Do-It-Yourself (DIY): « all you need is an idea » – « la seule chose dont on ait besoin, c’est d’une idée ». (Lire la suite…)

    Publicités
     
  • morningmeeting 16:04 le 29 April 2010 Permalien | Réponse
    Tags : , , Marc Ribot, Musée d'art et d'histoire du Judaïsme, , post-industriel, Radical Jewish Culture, , Tzadik Records   

    Exposition « Radical Jewish Culture » : la scène musicale new-yorkaise au Musée du Judaïsme, Paris, du 9 avril au 18 juillet 2010 


    Le Musée d’art et d’histoire du Judaïsme, à Paris, rend hommage à un courant méconnu mais fascinant des musiques contemporaines : la Radical Jewish Culture, soit « culture juive radicale ».

    L’exposition retrace, grâce à une scénographie efficace mêlant érudition et sens de la mise en scène pop-rock, la genèse de ce mouvement, depuis ses origines (les musiques traditionnelles  klezmer des populations juives d’Europe centrale au XIXème siècle), jusqu’à sa naissance véritable au début des années 1990. (Lire la suite…)

     
  • morningmeeting 12:53 le 8 October 2009 Permalien | Réponse
    Tags : ambient, Andrew Liles, concert, , , , post-industriel, The Vortex Vault   

    ‘The Vortex Vault’ series (Andrew Liles) : je vois un disque et je veux le peindre en noir… 


    Andrew Liles (crédits photo indisponibles)

    …c’est ce qu’a fait Andrew Liles.  Avec, d’ailleurs, non pas un, mais bien douze albums sortis en un an, le premier de chaque mois, de 2006 à 2007, sur le label Beta-lactam Ring Records. Douze albums, tous baptisés Black ‘quelque chose’ et formant ensemble la série The Vortex Vault. Dans l’ordre à peu près : Black Paper, Black Beauty, Black Hole, Black Mamba, Black Market, Black Out, Black Panther, Black Pool, Black Sea, Black Sheep, Black Widow, et, bien entendu, un Black End très approprié pour clore la série.

    Andrew Liles est un artiste britannique qui compose et produit de la musique, principalement électronique et/ou expérimentale, depuis le milieu des années 80, sous son nom propre ou en tant que producteur ou collaborateur. (Lire la suite…)

     
c
créer un nouvel article
j
message/commentaire suivant
k
message/commentaire précédent
r
Réponse
e
Modifier
o
afficher/masquer les commentaires
t
remonter
l
connexion
h
afficher/masquer l'aide
shift + esc
Annuler