Tagué: Londres Activer/désactiver les fils de commentaires | Raccourcis clavier

  • morningmeeting 19:14 le 18 November 2010 Permalien | Réponse
    Tags : , , , , Londres, , , Sunflower Seeds, , The Unilever Series   

    The Unilever Series : « Sunflowers Seeds » de Ai Weiwei à la Tate Modern, Londres, du 12 octobre 2010 au 2 mai 2011 


    Vu le lendemain de la visite à la Saatchi Gallery l’installation Sunflower Seeds de l’artiste chinois Ai Weiwei. L’œuvre est exposée à la Tate Modern, dans le grand hall d’entrée (le turbine hall), dans le cadre du mécénat d’un grand groupe lessivier.

    Elle occupe en fait une bonne partie du hall, puisqu’elle consiste tout bonnement en un épais tapis formé de plus d’une centaine de millions de graines de tournesol qui recouvre le sol de béton de la Tate Modern.

    Cette manière d’utiliser l’espace d’un musée ou d’une galerie me rappelle l’installation de Richard Wilson à la Saatchi Gallery (un billet commun sur ces deux œuvres s’impose d’ailleurs…). Bon, très bien, me direz-vous, et alors ?

    Et alors, les apparences sont trompeuses… (Lire la suite…)

    Publicités
     
    • Le Poup 21:02 le 19 novembre 2010 Permalien

      Pour une fois un commentaire clair et simple qui effectivement « réconcilie » avec les « installations et performances »

    • morningmeeting 00:34 le 20 novembre 2010 Permalien

      Je savais que cette œuvre, chinoise de surcroît, allait te plaire !

    • brotherBen 22:50 le 24 novembre 2010 Permalien

      Formidable.
      Nous serons en WE à Londres à la mi-janvier et je suis justement à la recherche d’activités culturelles!
      Juste une question, toutes ces graines, ça doit attirer les oiseaux , non?

    • morningmeeting 12:12 le 25 novembre 2010 Permalien

      Hello ! Des oiseaux aux « dents dures », alors… En tout cas n’hésitez pas, allez faire un tour et à la Tate Modern, et chez Saatchi : les deux lieux sont d’accès partiellement ou totalement gratuits, et intéressants à visiter – sans même parler des expos, les bâtiments et les environs valent le détour.

  • morningmeeting 13:59 le 17 November 2010 Permalien | Réponse
    Tags : , , , , Idris Khan, Jonathan Wateridge, Londres, , , , , , Spartacus Chetwynd   

    « Newspeak: British Art Now, Part 2 », Saatchi Gallery, Londres, du 27 octobre 2010 au 17 avril 2011 


    Charles Saatchi, l’ex-magnat de la pub devenu l’un des collectionneurs d’art les plus influents au monde, défend depuis toujours la création britannique. Son exposition Sensation (septembre à décembre 1997 à la National Gallery, à Londres) avait marqué les esprits notamment par la révélation des Young British Artists (dont Damien Hirst, Tracey Emin…), à tel point que cette exposition possède sa propre page Wikipédia.

    Newspeak: British Art Now est, dans la même veine, une exposition en deux volets qui fait le point sur la création récente au Royaume-Uni. (Lire la suite…)

     
  • morningmeeting 09:05 le 29 June 2009 Permalien | Réponse
    Tags : Abstract America, , , Carter, , , Jacob Hashimoto, Londres, Mark Bradford, , Peng Yu, Ryan Johnson, , , Sun Yuan   

    Du neuf avec de l’abstrait : « Abstract America: New Painting and Sculpture », à la Saatchi Gallery 


    Façade de la Saatchi Gallery, Duke of York's HQ, Londres

    Tiens, qu’est-ce que ça peut donner, de « nouvelles peinture et sculpture » en matière d’art abstrait aux États-Unis ? Eh bien, c’est pas mal du tout !

    Visite le week-end dernier de l’exposition Abstract America: New Painting and Sculpture à la Saatchi Gallery, fondée par l’ancien publicitaire Charles Saatchi et récemment installée dans le domaine du Duke of York (près de Sloane Square, à Londres). On peut y voir jusqu’au 13 septembre 2009 des œuvres qui, pour être « abstraites », n’en sont pas moins frappantes (ceci expliquant d’ailleurs cela). Voici une sélection de coups de cœur personnels. (Lire la suite…)

     
    • Elrring Peace 15:11 le 29 juin 2009 Permalien

      Mais ça a l’air carrément génial! (l’idée des vieux dans les fauteuils roulants est fantastique, j’adore!).
      Au fait, en matière de sculptures humaines connais tu Ron Mueck?
      Je suis tombé en arrêt devant le réalisme de son travail!

    • morningmeeting 16:06 le 29 juin 2009 Permalien

      L’installation avec les vieux est démente. Je pense qu’elle date de l’expo sur les nouveaux artistes chinois avec lesquels Saatchi avait inauguré le nouvel emplacement de sa galerie en octobre 2008. L’œuvre est tellement géniale qu’elle a survécu à deux autres expos temporaires et qu’elle paraît être là pour durer. En plus, on peut même descendre dans la salle (elle est en sous-sol, en contrebas d’un petit escalier) et se promener parmi les vieux sur leurs fauteuils… frissons garantis…
      Ron Mueck : je suis allé faire un tour sur Google Images pour me rafraîchir la mémoire. En effet, j’avais déjà vu son travail sur les faux nouveaux-nés… Creepy and spooky, mais fascinant également !

    • riveopposee 21:28 le 30 juin 2009 Permalien

      clairement je suis du monde d’avant ; en vous lisant je réalise combien la culture est un message avant tout pour ce nouveau monde et l’esthétique n’a plus de place. Donnez un sens à un tableau ou une construction artistique c’est se créer des images pour échanger, des propos pour discuter. l’esthétique permet l’approche de l’émotion et non seulement un jeu nouveau de codes de paroles. Il se passe le même phénomème en littérature et donc dans la poésie et dans la musique ; parfois il semble que l’on cherche ensemble un sens à cette culture et un chemin à construire. Serait-ce cela la fin d’une civilisation. Que pensaient les romains pendant leur déclin. cordialement Nicolas chevalier

    • aRa 20:54 le 14 juillet 2009 Permalien

      Grâce à vous, je découvre avec plaisir Ryan Johnson.Merci

    • morningmeeting 22:05 le 14 juillet 2009 Permalien

      Merci pour ce commentaire amical. Les sculptures de Ryan Johnson sont épatantes. Pour en voir davantage, vous pouvez aller faire un tour sur le site web de la Saatchi Gallery
      http://www.saatchi-gallery.co.uk/artists/ryan_johnson.htm

  • morningmeeting 22:01 le 21 June 2009 Permalien | Réponse
    Tags : , Das Rudel, , , Londres,   

    Joseph Beuys à la Tate Modern : « Le troupeau » et la Révolution 


    Tate Modern, Londres

    C’est fou tout ce qu’on peut faire d’intéressant avec de vieilles centrales électriques. Une boîte de nuit par exemple, comme le Berghain à Berlin. Un des rares endroits au monde où écouter de la minimale germano-nippone un soir de semaine, jusqu’à quatre heures du matin, dans une salle de béton enfumée, fait partie du quotidien le plus banal.

    Ou alors, un musée, comme la Tate Modern à Londres. (Lire la suite…)

     
    • riveopposee 21:37 le 30 juin 2009 Permalien

      s’agit-il d’un non sens d’écrire que les sixties et leurs révolutions aboutissent au matérialisme et individualisme; la révolution s’est le retour su soi-même et non le chemin vers d’autres utopies;
      la question est bien posée cependant car l’individualisme et le matérialisme sont ils nés des bas ventres des sixties.
      je n’y crois pas. il ne faut pas prendre pour révolution de simple révoltes de mécontentement voire de gronde ou de grogne.
      l’Homme est à lui seul capable de son devenir et le groupe ne fait qu’illustrer cette volonté. il n’appartient qu’à l’Homme de changer et de construire un monde nouveau mais qu’en est-il de sa volonté aujourd’hui ; je suis songeur.
      cordialement Nicolas Chevalier
      ps : je suis ravi de nos échanges et surtout de vos articles qui permettent ainsi la libre expression

c
créer un nouvel article
j
message/commentaire suivant
k
message/commentaire précédent
r
Réponse
e
Modifier
o
afficher/masquer les commentaires
t
remonter
l
connexion
h
afficher/masquer l'aide
shift + esc
Annuler