« Newspeak: British Art Now, Part 2 », Saatchi Gallery, Londres, du 27 octobre 2010 au 17 avril 2011


Charles Saatchi, l’ex-magnat de la pub devenu l’un des collectionneurs d’art les plus influents au monde, défend depuis toujours la création britannique. Son exposition Sensation (septembre à décembre 1997 à la National Gallery, à Londres) avait marqué les esprits notamment par la révélation des Young British Artists (dont Damien Hirst, Tracey Emin…), à tel point que cette exposition possède sa propre page Wikipédia.

Newspeak: British Art Now est, dans la même veine, une exposition en deux volets qui fait le point sur la création récente au Royaume-Uni. De l’aveu même de Saatchi (dans le recueil d’entretiens My Name Is Charles Saatchi And I Am An Artoholic), elle n’est peut-être pas aussi marquante que Sensation, mais contient son lot d’oeuvres intéressantes.

Rapide tour d’horizon au pas de course :

  • L’extrême réalisme, quasi photographique, des peintures de Jonathan Wateridge. Ses tableaux grand format, et notamment le Group Series No.2 – Space Program (2008) me rappellent irrésistiblement le projet pictural de Jed Martin.
    Le personnage d’artiste fictif de La carte et le territoire, le Houellebecq venant d’obtenir le prix Goncourt, se mettait ainsi en tête de réaliser une série de portraits de métiers, en grand format et dans un style réaliste.
  • Les photographies d’Idris Khan, dont le travail de superposition crée des contrastes et des flous étonnant : on dirait à première vue des crayonnages, mais il s’agit en fait de tout autre chose…
  • Les créatures grandeur nature créées par Spartacus Chetwynd, dont le caractère onirique à la fois enfantin et flippant me rappelle les géants de Ryan Johnson, vus également à la Saatchi Gallery l’an dernier.

…Mais aussi les crayonnés chaotiques de Peter Linde Busk, le portrait hommage à Otto Dix d’Alan Brooks, les reconstitutions d’intérieurs abandonnés d’Anne Hardy, etc.

Au sous-sol, dans la salle 13 qui abrite toujours des installations un peu hors-normes par leur dimension et leur ambition, 20:50 de Richard Wilson : une œuvre qui consiste à remplir la pièce d’huile moteur usagée, créant une sorte de « champ holographique »…  Une oeuvre dont il y aurait beaucoup à dire – prochainement…

Newspeak: Brisith Art Now, Part 2, du 27 octobre 2010 au 17 avril 2011. Renseignements et détails pratiques : http://www.saatchi-gallery.co.uk/index.htm

Publicités