Tagué: cornuto Activer/désactiver les fils de commentaires | Raccourcis clavier

  • morningmeeting 11:06 le 4 February 2009 Permalien | Réponse
    Tags : , cornuto, , Jules César, , Satori   

    Satori césaréen 


    Jack Kerouac - Satori in Paris

    Satory est un quartier de la ville de Versailles dans les Yvelines. Satori signifie, dans le bouddhisme zen, « éveil spirituel ». Une expérience déterminante qui engendre une forme de compréhension durable, une sorte d’illumination du sens qui génère des effets permanents. Un terme que Jack Kerouac s’est approprié pour décrire certaines de ses expériences initiatiques personnelles (Satori in Paris, livre qui raconte son voyage en France à la recherche de ses origines bretonnes).

    Exemple de (mini) Satori : ai écrit il y a quatre jours un article sur le cornuto. Ai vu ce week-end des bribes d’Astérix aux Jeux Olympiques de Thomas Langmann (impérissable daube). Ai cherché tout à l’heure des précisions sur la citation « Tu quoque, fili ». Suis tombé sur le passage suivant dans la Wikipédia (c’est moi qui mets en gras) :

    J. Russell, relevant des attestations d’un καὶ σύ apotropaïque sur des mosaïques et des bas-reliefs, voit dès lors, dans les mots de César mourant, l’équivalent du « signe des cornes ». Le dictateur trahi ne manifesterait nullement son émotion ou sa surprise. À son « fils » indigne, il laisse pour dernier message : « Je t’en souhaite autant, mon garçon !» Avouons que l’explication est non seulement séduisante, mais plus conforme à ce que nous savons du caractère du divin Jules…

    Est-il encore besoin de croire au hasard et aux coïncidences ? Un Satori pareil, ça vous met la journée en joie !

     
  • morningmeeting 21:57 le 31 January 2009 Permalien | Réponse
    Tags : cornuto, hard rock, heavy metal, , Ronnie James Dio   

    Hou ! les cornes ! 


    Ronnie James Dio

    Petit retour sur le signe des cornes dans la culture hard rock/metal à l’occasion d’une mission de planning stratégique en cours, ou quand avoir les cornes, c’est définitivement cool !

    A l’origine, le cornuto est un signe de protection ancestral, ancré dans les cultures méditerranéennes (Corse, Sicile…). Il mime les cornes du Diable. On le faisait notamment au-dessus des berceaux pour éloigner le mauvais sort et protéger les nouveaux-nés.

    Ronnie James Dio, second chanteur de Black Sabbath, est réputé avoir popularisé ce signe dans le milieu du heavy metal (même si Gene Simmons de Kiss clame avoir été le premier à l’utiliser) à partir de 1979.

    Trente ans après, le cornuto reste le signe de ralliement de tous les adeptes de heavy metal et de ses dérivés.

    Sulfureux anniversaire !

    Mise à jour du 02/06/2010 : R.I.P. Ronnie James Dio, 19 juillet 1942 – 16 mai 2010.
    Par ailleurs, une requête Google pointant vers cette page m’apprend que ce genre de signe protecteur, servant à conjurer le mauvais sort, est également appelé
    signe apotropaïque en langage soutenu. Les voies du Web sont impénétrables…

     
c
créer un nouvel article
j
message/commentaire suivant
k
message/commentaire précédent
r
Réponse
e
Modifier
o
afficher/masquer les commentaires
t
remonter
l
connexion
h
afficher/masquer l'aide
shift + esc
Annuler