« Arrête ton char, Ryan ! » : chronique expéditive de Drive, de Nicolas Winding Refn (2011)


Pas terrible, ce film, malgré quelques passages et ambiances inspirés. Des longueurs, des maladresses, et une musique relou qui ne fait que souligner lesdites longueurs et faiblesses. Après renseignement, j’apprends que certains titres ont été signés par un certain Kavinsky. C’est le nom d’artiste d’un musicien/DJ bien de chez nous qui s’est mis en tête de recréer un son typiquement années 80 (néo-disco jouée sur des synthés tout pourris…).

Ça colle parfaitement avec l’esthétique et le propos du film lui-même, qui est, lit-on ici ou là, une relecture des séries B de la fin des années 70, ou des films de Michael Mann des années 80 (Le solitaire, tout ça…). Mon problème, c’est que les années 70/80 en général, et ces années 70/80-là en particulier (l’esthétique kitsch, les synthés insupportables, le caractère pop clinquant des images et du son), je ne les aime pas du tout. Et que dans le genre cinématographique de l’alternance zen/ultra-violence en milieu interlope, avec personnage principal cultivant son jardin secret (son amour pour une femme…), Hana-Bi faisait cent fois mieux, il y a quinze ans déjà…

D’ailleurs, en cherchant bien, on ferait remonter à la surface une foule immense de références déjà usées au cinéma (le héros silencieux à la Dirty Harry… le justicier solitaire… la violence crue… les plans romantiques cucul…). Il paraît qu’on appelle ça un hommage, quand on aime bien. Moi, j’ai juste trouvé ça assez ennuyeux par moments.

Moralité : Drive est un film anecdotique, englué dans l’hommage, où on s’emmerde un peu entre deux-trois jolies choses. En revanche, il est peut-être urgent de (re)voir Hana-Bi, de l’estimable Takeshi Kitano.

Drive, de Nicolas Winding Refn, avec Ryan Gosling, Carey Mulligan. Sorti en France le 05/10/2011.

5 réponses à “« Arrête ton char, Ryan ! » : chronique expéditive de Drive, de Nicolas Winding Refn (2011)”

  1. Sévère mais juste!

    Le nom du post est bien trouvé, il semble que le « riant » Gosling devrait lever un peu le pied, actuellement à l’affiche de 3 films en même temps, l’omniprésence du blondin provoquerai presque l’écoeurement…

    On peut le trouver FOU, STUPIDE ou en tomber AMOUReux mais dans sa COURSE à la volée dans LES MARCHES DU POUVOIR, Ryan devrait peut être choisir ses rôles avec plus de soin.

    A voir tout de même: « Danny Balint » d’Henry Bean .2001; ou l’interprétation (d’aprés une histoire vraie) d’un juif qui adhère aux théories du KKK.

    PS: Plus souvent des chroniques ciné dans MM. 🙂

  2. Merci pour ce commentaire joliment rédigé, qui vaut largement mieux que mon article original ! La critique ciné, ça m’a pris comme ça… mais c’est vrai que ce n’est pas la ligne habituelle de Morningmeeting (tu as noté le nouveau design, au fait ?).
    Note, cela dit, que je me suis abstenu de critiquer frontalement Ryan Gosling : j’ai l’impression que c’est peine perdue. Soit tu appartiens au genre masculin et tu fais la gueule devant ce blondinet poids plume (surtout si tu es brun, grand et baraqué), soit tu es du genre féminin et tu adooore. On dirait qu’il n’y a pas de juste milieu !

  3. Petit oubli de « Brother Ben »: il a tellement aimé la musique, qui lui rappel les années 80 de Madonna, qu’il a téléchargé l’album!!

    En tout cas, on est d’accord sur un point: super les chroniques ciné!!

  4. Là il me déçoit un peu… J’aime les sons « vintage », y compris certains des années 80 pourtant lourds en synthés (post-punk, cold-wave, new-wave…), mais là, le côté disco, c’était un peu trop…

    Au fait, quel est ton avis sur Ryan Gosling ? 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :