Elisabeth Guigou-Rachida Dati : c’est celle qui l’a dit qui l’est…


Rachida Dati-Elisabeth Guigou, montage (c) Le Point

La passe d’armes toute récente entre Elisabeth Guigou et Rachida Dati a fait l’objet de nombreux commentaires. J’en ai pris connaissance via le blog de Joseph (Za Blog).

Comme Joseph, ce qui me choque, c’est l’absence de maîtrise de soi de la part de Rachida Dati. Qu’un échange de petites phrases ait lieu entre personnalités politiques, passe encore. C’est même plutôt divertissant. Surtout que, pour commencer, l’attaque d’Elisabeth Guigou était plutôt gratinée :

(…) Rachida Dati, malheureusement, a gâché toutes ses chances, qui étaient grandes au départ. Par désinvolture, par autoritarisme mal placé, par incompétence aussi (…)

En revanche, une réponse épidermique venant d’un ministre, c’est plus embêtant. Mais le plus frappant, c’est la forme choisie par Rachida Dati pour répondre à l’attaque : un communiqué officiel du Ministère de la Justice ! Et, de plus, rédigé en deux temps :

Réponse à Madame Elisabeth Guigou

Communiqué de presse

Rachida Dati renvoie les Français au bilan d’Elisabeth Guigou en tant que Garde des Sceaux

L’arrogance d’Elisabeth Guigou est révélatrice de l’attitude hautaine de certains socialistes vis-à-vis des souffrances de nos concitoyens dans leur vie quotidienne (…)

Le second communiqué, lapidaire, envoyé « après coup », ressemblant assez à un pied de nez façon cour de récréation (notez bien le « suite » !) :

Réponse à Elisabeth Guigou (suite)

Communiqué de presse

Compte tenu de l’intelligence de Mme Guigou, celle-ci devrait déroger au principe archaïque selon lequel tout prédécesseur mésestime ses successeurs.

Rachida Dati

Tellement gros qu’on croirait presque que ce communiqué est l’oeuvre d’un hacker…

Le Ministère de la Justice a fait paraître 24 communiqués depuis le début de l’année (y compris ces deux-là), tous accessibles sur cette page. Tous les communiqués précédents ont eu pour objet de faire connaître une action, une prise de position officielle, les conclusions d’un rapport, etc. A chaque fois, il s’est agi de donner des infomations aussi objectives que possibles (sachant que ça reste quand même la com’ politique d’un Ministère…).

En tout cas, le ton employé dans ces communiqués diffère franchement de la nature revancharde des deux communiqués visant Guigou. La Ministre de la Justice aurait-elle  finalement perdu la juste mesure ?

(A lire sur Le Post, un conseiller de la Ministre essaie maladroitement de rattraper ses propos…)

Publicités