Musée Toulouse-Lautrec, Palais de la Berbie, Albi


A force d’avoir vu et revu Aristide Bruant dans son cabaret et autres La Goulue au Moulin Rouge dans toutes les chambres, cuisines ou salles à manger de France, Toulouse-Lautrec vous sort par les yeux, et vous vous demandez quel est l’intérêt de visiter un musée qui soit entièrement consacré à un artiste de carte postale (« plus de mille œuvres », ô misère…) ?

Alors faisons le tri. De côté, le travail d’affichiste, certes remarquable, mais qui ne fait que tracer une ligne claire entre art et décoration, œuvre et publicité. De côté aussi, bien que souvent très réussi, tout le travail sur le demi-monde de Paris fin XIXème-début XXème siècle : maisons closes, figures chelous, prostituées rousses ou blanchisseuses… Sujets traités avec compassion et pudeur, pas difficile d’imaginer une sorte de complicité entre l’auteur, avorton contrefait, et la population de marginaux qu’il peint.

Enfin, reste la relative rareté (parce qu’on les montre moins souvent au public) de ses œuvres « autres », pas toujours les plus connues, mais où il déploie un talent réel. Ces grands portraits d’hommes en pied, avec un arrière-plan où tout s’efface, dans lesquels il met en avant son talent de coloriste. Il se montre un peu cubiste, un peu fauve.

Comme avec ce Docteur Tapié de Ceyleran (1894), et sa mine de leprechaun un peu triste sur un fond tout prêt à s’embraser.

Ou encore, son copain à la chasse au canard en baie de Somme avec un grand ciré jaune – M. Maurice Joyant (1900).

Ou enfin, ce portrait de la modiste Louise, de style très classique mais tout à fait touchant – La Modiste (Melle Louise Blouet d’Enguin) (1900), avec son joli petit nom qui sent bon la bluette, le béguin ou la ville d’eau et de casino.

On y va, donc, redécouvrir Henri de Toulouse-Lautrec dans ce qu’il a de meilleur. En plus, Albi c’est très joli, et le musée se trouve en plein cœur de la cité épiscopale, dans le Palais de la Berbie.

Musée Toulouse-Lautrec, Palais de la Berbie, Albi. Informations pratiques et renseignements sur le site du musée.

 

Publicités