Le refrain le plus obscur de l’histoire du rock ?


Howard Devoto

Magie d’iTunes en mode aléatoire, j’ai réécouté ce matin Permafrost, un titre de Magazine paru en 1979 sur l’album Secondhand Daylight.

Magazine est un groupe mancunien fondé par Howard Devoto (photo) en 1977 à partir des restes des Buzzcocks, son premier groupe punk. Le groupe connaîtra une carrière assez brève (trois albums en quatre ans), mais suffisante pour apporter sa petite contribution à l’histoire du rock, en posant les bases du son post-punk, que l’on pourrait résumer en un mot : cold. Par rapport au punk, les tempos ralentissent, le propos se fait plus grinçant et distancié, les poses plus arty, plus cérébrales, plus figées…

Une froideur qui culmine, donc, dans Permafrost – un terme de géologie qui désigne une étendue dont le sous-sol est gelé en permanence (ambiance). Et ainsi, ce fameux refrain, aussi froid et obscur qu’un jour éclairé par un « soleil d’occase », qui commence par…

As the day stops dead
At the place where we’re lost

…et surtout s’achève par

I will drug you and fuck you
On the permafrost

Ah… !? Well, whatever you said, Howard…

Publicités